17 mai 2005

fin de la laîcité?

doisneau_enfant1

Dépêchez-vous de vous rendre à l'article 10 de l'Acte Final page 173 du Traité Constitutionnel que l'Etat nous a fait parvenir. On peut y lire que la liberté de religion : "implique...la liberté de manifester sa religion ou sa conviction, individuellement ou collectivement, en public ou en privé, par le culte, l'enseignement, les pratiques et l'accomplissement des rites." C'est donc très clair, si le OUI l'emporte, notre loi contre les signes religieux à l'école deviendra anti-constitutionnelle : elle devra être retirée puisqu'elle empêche les pratiques religieuses et l'accomplissement des rites. Dans le cas contraire, toute plainte devant la Cour Européenne de Justice sera recevable et les plaignants gagneront. Ainsi demain en France, manifester sa religion en public ou en privé, par les pratiques et l'accomplissement des rites deviendra un droit constitutionnel européen contre lequel nous ne pourrons plus rien. Pire, ce droit s'exercera à l'école, mais aussi dans toutes les administrations publiques et les entreprises privées. Nos politiques nous "apprendront" alors qu'il ne peuvent rien contre la disparition de la laïcité à la Française, sacrifiée sur l'autel de la construction Européenne. Le 30 mai il sera trop tard pour dire "STOP". Alors c'est le 29 mai que je voterai NON !
Je suis foncièrement européen, mais j'aspire à cette Europe des Peuples que nos euro-technocrates d'aujourd'hui semblent incapables de construire. Puisse le NON l'emporter, et ouvrir enfin un véritable débat dont les Peuples seront le centre, et leurs interêts le but.
Il n'y a pas de fatalité : ce texte pseudo constitutionnel est mauvais. On nous donne la parole et cette opportunité ne se représentera pas !

eurofan

Posté par le mouton noir à 20:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur fin de la laîcité?

    D'abord, cet article ne parle pas que des religions, mais aussi des convictions: athéisme, agnostiscisme....

    Ensuite, le TéCE devait il interdire les manifestations publiques des religions ? Je ne crois pas. On ne peut pas demander à un traité, fut il européen, d'être plus anti-religieux que notre propre constition.

    Certes, le traité aurait pu se passer de parler de la manifestation religieuse (et athée, d'ailleurs). Mais, dans ce cas, vu que 23 Etats de l'Union sont religieux, cela signifierait, alors, que l'athéisme, par exemple, ne pourrait pas se produire en publique ?

    Concernant la loi française sur la laïcité dans les écoles, le conseil constitutionnel français (certes, pas la Cour Européenne) a déjà statué pour dire qu'il n'y avait pas d'incompatibilité entre cette partie et la dite loi. Les Sages ne sauraient alors pas lire ?

    Il me semble que c'est agiter un bien faible épouvantail et pas vraiment utile, voire contre-productif, de mettre cet article en avant pour dire que le TéCE mettrait en cause la laïcité en France.

    Par contre, si une convention, élue par les citoyens d'Europe, vue le nombre d'Etats en Europe, mais aussi les rapports des citoyens aux religions (l'agonie de Wojtila, le nouveau pape qui prend le nom de la référence catholique à l'Europe, mais aussi la pratique du ramadan) rédigeait un nouveau texte, il me semble probable qu'une déité ferait son apparition de manière beaucoup plus claire.... et, là, la laïcité en Europe n'aurait rien à gagner.

    Enfin, je rappelerai que les démonstrations religieuses ne sont pas interdites, en France, dans les entreprises privées, justement parce qu'elles sont privées....

    Posté par Philippe., 17 mai 2005 à 21:05 | | Répondre
Nouveau commentaire